La 231 G 246 de Modelbex

231 G Modelbex NV


 La première machine sortant sur le marché est une Pacific type G.

         

Historique :

Selon mes sources, 285 machines de ce type ont été construites pour les besoins de la Cie du PLM afin de les affecter à la traction de trains rapides voyageurs.
La série se compose des 231D à 230, complétée par les 231F 231 à 285.
Elles seront toutes rebaptisées 231G 1 à 285 à partir de 1938.

 Le modèle miniature :

Mon choix s’est naturellement porté sur le modèle 231 G 246 qui a circulé sur le réseau Sud-Ouest, avant de terminer sa carrière le 30/12/1967 à TOURS.
Cette locomotive, référencée HO-MX.001D est digitalisée et sonorisée d’origine avec un décodeur ESU Loksound 3.5 référence 52400.
Le décodeur et son haut-parleur sont logés dans le tender numéroté 30 A 57.
La machine est réellement tractrice.
Un moteur à volant d’inertie transmet son mouvement à l’essieu central par une cascade de pignons, les deux autres essieux étant entraînés par l’embiellage.
Cet essieu central est également équipé de roues bandagées pour augmenter les capacités de traction.
Elle est également équipée d’éclairages à led s’allumant suivant le sens de circulation.
Cette vapeur, prévue pour circuler sur des rayons minimum de 380 mm, dispose d’un attelage à deux positions permettant de reculer le tender
suivant
les courbes minimum empruntées.
Le tender est enfin équipé à l’arrière d’un système d’attelage à élongation.

         

Mon jugement :

Modelbex a voulu, avec ce modèle, nous permettre de faire rouler un modèle laiton sur nos réseaux.
Le contrat est rempli, même si certaines  machines ont été affectées d’un défaut chronique de conception au niveau de l’électronique et de la transmission.
Pour ma part, ma machine a du repartir deux fois en SAV (leds grillés puis embiellage cassé).
J’ai du me résoudre à quelques modifications personnelles pour protéger le décodeur et l’isoler de son environnement métallique.
Certains puristes ont néanmoins porté des critiques sur ce modèle dit de moyenne gamme (facturée 750€ en version sonorisée et 650€ en version analogique),
prétextant que certains détails n’étaient pas assez poussés.
Le constructeur a du faire des choix pour tenir son cahier des charges.
Pour ma part, je considère ce modèle de très belle facture avec un rendu et une présence exceptionnels sur un réseau HO.
Il est apte à tracter des compositions variées et sa puissance est suffisante pour emporter une rame d’une dizaine de voitures.

 

Texte et Photos : Philippe DESCENDIER

Mise en page : Nicole POURRIERES

 

Commentaires (4)

Henry
  • 1. Henry | 03/10/2013

Enfin des bandages de roues qui ressemblent à des bandages de roues.
Fulgurex nous avait habitués à des "pneus taille basse" en lieu et place des bandages.

chris vk
  • 2. chris vk | 30/01/2013

essai complet et précieuses infos sur les qualités de la "bête" un tout grand merci philippe.

LO GIUDICE CLAUDE
  • 3. LO GIUDICE CLAUDE | 25/01/2013

Fort bel engin laiton pour un tarif justifié, au moment ou certains engin HO plastique voient leur prix s'envoler de maniére déraisonnable . Ah si Modelbex pouvait penser à la sublime 240p , voire une 150p , ou bien encore une adorable 231 D ex Etat .....et bien d'autres ( 232 s , 230 G ex PO, 141B ex PO et 140 alco ......) .

Cordialement .

LAURENT BORGIA
  • 4. LAURENT BORGIA | 25/01/2013

Une bien belle machine , l'aspect est superbe et la finesse de gravure me parait identique aux lemaco que j'ai eu entre les mains . Merci pour toutes ces précisions et pour ces beaux clichés .
Bien cordialement .

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau