OCEM Lemaco

OCEM Lemaco

Historique : Les voitures OCEM à faces lisses (années 1950)

Afin de remédier aux défauts constatés sur les voitures OCEM à rivets apparents (dont une masse trop importante, une résistance insuffisante des dossiers lors des chocs et une propension à l’oxydation des bas de caisse), une variante à faces lisses fut proposée aux réseaux par
l’Office Central d’Etudes de Matériels de chemin de fer (OCEM).
L’assemblage se faisait toujours majoritairement par rivetage mais les rivets employés étaient à têtes fraisées et n’apparaissaient plus après peinture.
Les premières voitures construites furent livrées au réseau de l’Etat en 1929. Les meilleurs trains de cette compagnie furent dès lors
composés exclusivement de ces voitures.
Les voitures OCEM FL furent en définitives construites à 862 exemplaires et réparties entre l’Etat (617), le PO (115), le Midi (55), l’Alsace Lorraine (30)
et le PLM (45). Les quatre vingt dernières furent livrées après la création de la SNCF.

Les modèles réduits :

Deux références ont été construites par Lemaco en 2004. Les séries 117 et 118. ; soit en coffrets, soit en boîtes individuelles.
La série 117 se compose des quatre voitures suivantes : A8myfi 2775 -B9myfi 9318 -C10myfi 18497 –C5Dmyfi 10838
La série 118 se compose de deux voitures, un ambulant postal et un fourgon. A3B5myfi 4480 –C4Dmsyfi 10997 –Ambulant postal PA21m 42512 et fourgon 30 27403.
De construction artisanale en laiton, reproduites dans les plus petits détails, finement peintes et décorées, ces voitures se composent de plus de 300 pièces.
Chaque voiture est datée et numérotée individuellement.
J’ai pu mettre la main sur l’ambulant postal de la série 118 et les quatre voitures de la série 117. 

Mon jugement :

S’agissant de matériels remorqués, on ne peut que constater la finesse de reproduction.
Ces voitures roulent parfaitement mais elles sont lourdes (environ 300 gr chacune).
Les roues sont aux normes fines et nécessitent une voie parfaitement posée pour un bon roulement.
Les intérieurs sont poussés à l’extrême et les détails sont finement représentés (porte bagages au dessus des sièges, éclairages diffus dans les plafonds,
casiers à courrier pour l’ambulant postal.
Il faut une machine puissante pour tracter la rame complète sur un réseau tel que le mien (pente de 40/000) mais la petite 140C de la même marque
s’en sort honorablement sur portion plane.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

 

Texte et photos: Philippe DESCENDIER

Commentaires (5)

Philippe
  • 1. Philippe | 16/01/2014

Bonsoir Chris. En tapant "made in lemaco" sur le net ou youtube, tu pourras voir la rame complète dans une petite vidéo.

CHRIS VK
  • 2. CHRIS VK | 07/01/2014

Super matériel et superbes photos et conseils de roulement. Comme papy j'y vais de mon petit plus, une séquence en réel via you tube sur ta chaîne, merci PHILIPPE et Cognac JARNAGES bahn.

Philippe
  • 3. Philippe | 03/01/2014

Bonjour Papy.
J'accèderai à ta demande dès que je pourrai.
Bonne journée et meilleurs voeux à toi et Jacqueline.

laurent borgia
  • 4. laurent borgia | 03/01/2014

Vraiment superbe Philippe , merci pour la qualité des photos car même en zoomant à fond pour apercevoir les détails poussés à l'extrême les images restent parfaitement nettes . J'ai vainement tenté d'acheter ces modèles sur ebay , ils partent toujours très haut (plus chers qu'une vapeur de la même marque ! ) mais il faut savoir être patient car la satisfaction est encore plus grande à l'arrivée quant l'objet s'est fait attendre . Merci à nos web masters de nous faire rêver en ces temps de grisaille .
Bien amicalement .

Bernard dit Papy
  • 5. Bernard dit Papy | 03/01/2014

Merci Philippe pour ces photos de ce magnifique matériel
Pourrais-tu faire rajouter par nos dévoués webmaster des photos des intérieurs car ta description fait saliver . Merci

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau