Langogne 14/05/2010

Langogna 2B

Comme nous vous l'avions signalé dans l'agenda de Rail Europ Express, un rassemblement avait lieu à Langogne (48) le 14 mai dernier pour commémorer les 140 ans de l'ouverture de la section  Langeac-Villefort (située sur l'axe Nîmes Clermont-Ferrand) et pour manifester en faveur du maintien de cette ligne vitale pour l'économie des départements traversés.

 Jean-François TARDIEU était sur place et relate cette journée.

 

"On s'est mis à 3 ou 4 pour essayer de savoir combien nous étions, et ce à quelques dizaines de personnes près on arrive aux mêmes résultats qui oscillent entre 800 et 900 personnes. Les syndicats diront 1000 personnes et les R.G. 650 personnes, je pense que la bonne fourchette se situe honnêtement à 850 personnes. Beaucoups d'élus de Lozére ( Vice Président du conseil genéral, conseillers généraux, Maires) , Haute-Loire ( conseillers généraux, Maires, Députés) , Ardèche ( Sénateur, Maires ), Monsieur Souchon, Président de la région Auvergne s'est fait excuser et avait délégué un de ses adjoints, délégué aux transports.
Du beau Monde mais aussi beaucoup de sympathisants et usagers de la ligne. L'Association qui s'est ouverte au public, compte aujourd'hui environ 450 cotisants et le chiffre augmente tous les jours, les adhésions faites aujourd'hui ne sont pas comptabilisées".

Le président et le Maire de Langogne, vice président de l'association ont remis au conducteur du Cévenol un trophée pour la conduite du train le plus lent d'Europe ( Honte à la SNCF), mais qui commémore surtout les 140 ans de la ligne.
 ( la mention du train le plus lent n'était pas mentionnée sur le trophée)


 


En dernière minute, Jean-François TARDIEU nous indique:

Suite à l'interdiction de circuler aux trains de fret sur cette portion de ligne, le Préfet de région Auvergne réunit, paraît-il, (à confirmer) RFF,SNCF, le repreneur de l'usine de pâte à papier de Tarascon , l'Association  de défense de la ligne et  ECR . Un train d'essais SNCF est passé entre Langeac et Langogne, avec des capteurs sur les essieux des wagons à essieux, et de nuit, il redescendait sur Langeac".











Commentaires (2)

christian vankeer
  • 1. christian vankeer | 09/06/2010

Une mobilisation qui fait plaisir et un reportage d'actualité brulante, grand merci à jean françois et la régie.

De la frontière nous attendons la suite.

Bernard dit Papy
  • 2. Bernard dit Papy | 04/06/2010

pour être sur la ligne je confirme que c'est tristounet ( c'est le moins que l'on puisse dire ) de ne voir que quelques autorails qui roulent au pas

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau