Une Z 7300 pas à pas

Z7300 - Laurent

Une Z7300 pas à pas

 

Les 7300 furent les premières automotrices Z2 à rouler sur les rails de la SNCF, en 1980.
Les caisses sont en acier inox, et les extrémités en polyester armé dissimulent un bouclier dechoc ; l’esthétique est due à Michel Buffet.
Elles assurent toujours, 33 ans plus tard, leur service de TER (71 unités actuellement),
après avoir subi de nombreuses améliorations, tant techniques (récemment : modification des commandes d’ouverture des portes) que de confort.

La Z9509 Jouef est une bi-courant (1,5kV et 25kV ).
Par contre, les Z7300 et 7500 sont mono-courant (1,5kV), donc des différences importantes sur les pantographes (orientation et archets) et les extrémités de toiture.
De plus, les antennes radio d’origine ont été remplacées par des antennes de type aileron de requin, les cabines des mécanos ont été équipées de la climatisation
(pas dans toutes les régions),
et la climatisation est peu à peu installée pour les passagers (actuellement en Midi-Pyrénées, Aquitaine, Languedoc, Rhône-Alpes).
Pour essayer de transformer la Z2 Jouef en 7300, il faut donc modifier les extrémités des toitures,
fabriquer des compresseurs de climatisation vraisemblables, modifier le lanterneau,
les baies de ventilation de la clim. embarquée, et les flancs des caisses.
Avertissement : le plastique de ce modèle est très tendre.
Utiliser la mini-perceuse (disques à poncer et à tronçonner surtout) à vitesse lente, ou bien le plastique fondra rapidement.

Toitures
Pour celle de la remorque, c’est très simple, il n’y a aucun appareillage en toiture.
Pour celle de la motrice, voici une photo de motrice de la seconde sous-série (la première série, 7301 à 7336, était légèrement différente).

Or les toitures de la Z2 Jouef se présentent ainsi :

Il faut donc les modifier profondément, principalement à l’aide d’une partie de toiture supplémentaire prélevée sur une remorque achetée d’occasion
(c’est rare sans la motrice, mais on en trouve).
Pour vous consoler de cet achat, dites-vous qu’avec une longueur de toiture supplémentaire complète vous aurez de quoi faire les toitures de deux 7300 !
Le plus important est que les cannelures soient bien rectilignes et continues.

Motrice

D’abord, boucher tous les trous des appareillages d’origine, puis percer les nouveaux trous comme indiqué sur la photo
(le panto est à l’envers, le vérin de panto à droite).

Ensuite, enlever la partie de toiture comprise entre l’extrémité postérieure des longues passerelles et l’arrière de cet élément.
La remplacer par une partie (environ 27mm) de la toiture supplémentaire sur laquelle il n’y a que des cannelures.
Les deux morceaux de plastique blanc aident à supporter la nouvelle toiture pour la pose,
la toiture y est ensuite collée, quand elle est bien centrée et calée.
Par précaution, les trous pour le parafoudre et l’isolateur seront percés plus tard, quand tout sera bien sec
(masticage et ponçage seront sûrement nécessaires).

Par contre, vous pouvez dès maintenant mastiquer les trous pour les petites passerelles et l’isolateur sur les dossiers des deux éléments,
les 7300 sont dépourvues de tout appareillage entre motrice et remorque.

Remorque

Procéder comme pour la motrice, mais ici la partie de toiture à remplacer mesure environ 55mm (je dis toujours environ car mon réglet n’est pas précis au 1/10ème près !)

         

Remarque : il est souhaitable, avant de découper la toiture Jouef d’origine, d’araser les bords extérieurs des passerelles concernées,
la précision de la découpe en est facilitée.

Lanterneau

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le lanterneau réel actuel est plus court que le Jouef, sans doute à cause de la place prise par les compresseurs de la clim.,
et l’antenne aileron de requin est fixée sur la protecton des trompes.

Modifier l’avant du lanterneau comme  ci-dessous

Climatisation des cabines de conduite

Pour figurer les compresseurs, j’ai utilisé un tronçon de glissière plastique en U de porte coulissante d’armoire trouvée en hypermarché (L 10,5  l 10  H 11).
Les côtés sont légèrement en biais par rapport au haut ; coller en bas un petit profilé (voir photo, compresseur de gauche) qui écartera le bas du côté.
Pour la protection des trompes, profilé en U Evergreen réf.267 (L 5  l 6), qui se colle sans aucun problème dans la glissière.

J’ai choisi de mettre des trompes et antennes en bronze, mais vous pouvez très bien mettre des trompes de récupération et fabriquer les antennes en plastique.
Pour que ces ensembles soient collés d’aplomb, pensez à araser les rainures (et une partie de la passerelle centrale sur la motrice) sur lesquelles ces éléments seront positionnés.

Climatisation voyageurs

Chaque élément, motrice et remorque, est équipé d’un bloc de climatisation interne, qui prend la place de 4 sièges.  L’aération de ce bloc se fait par une baie, aveugle bien sûr.

Chaque élément a donc une baie aveugle, d’un seul côté, du même côté (dans le sens de la marche) pour les deux.
Pour essayer de reproduire cette baie, j’ai utilisé une partie d’un store vénitien en plastique acheté il y a longtemps (pour des G.C. Jouef), qui correspond en taille.
Après avoir supprimé le vitrage (mais pas l’entourage) de la baie, j’ai reporté les dimensions intérieures sur le store,
puis collé les lamelles, avant de les découper, sur un fond en carte plastique aux dimensions intérieures de la baie.
Je suis bien conscient cependant que très rares doivent être ceux qui ont un store identique dans leur boîte à trésors.
Si vous ne trouvez pas d’équivalent, vous pouvez utiliser les rideaux métalliques roulants de la partie fourgon d’une UIC Jouef, ou un morceau de toiture en tôle ondulée (voir photo).
C’est moins fin, mais une fois peint en gris foncé …
Avant de supprimer le vitrage, assurez-vous que c’est la bonne baie !

         

Dernière opération

Les climatisations intérieures ont rendu parfaitement inutiles les aérations situées sur les flancs des caisses.
Il faut donc les supprimer toutes, des deux côtés, les faces latérales doivent être lisses.
Le résultat final devrait ressembler à ceci :

Quant à la livrée, celle qui s’impose est la livrée actuelle (bleu institutionnel, gris métallisé, gris orage).
Cela représente du travail, mais le coût est minime, il faut surtout de l’huile de coude.

         

Je sais bien qu’une grande marque doit sortir un jour des Z2, mais lesquelles et à quel prix?
Récemment, une caisse de Z2 Jouef s'est vendue pour 19 euros.
Encore plus récemment, J'ai découvert qu'un artisan, M.Emery, faisait deux transkits pour transformer
la Z2 Jouef en Z7300, dont la toiture, en ''arcap''.
Voir sur son site : region.4.free.fr

Bon courage.

 

Texte et photos : Laurent Croharé

Mise en Page : Nicole Pourrières

Commentaires (3)

Bernard dit Papy
  • 1. Bernard dit Papy | 08/05/2015

Bravo , c'est du modélisme comme je l'aime : faire quelque chose qui n'existe pas en miniature en s'appuyant sur un modèle que l'on modifie !!
Très belle réalisation

LAURENT BORGIA
  • 2. LAURENT BORGIA | 01/05/2015

Bravo Laurent , les premières photos sont stressantes : découper ainsi un modèle je n'oserai pas et j'aurais peur de louper la modification , mais le résultat final est bluffant , bravo c'est du grand modélisme !
Pour ma part j'avoue que je n'aurai ni le temps , ni le courage , ni la compétence pour en faire autant d'où mon admiration !
Amicalement . L. Borgia

ch vankeer
  • 3. ch vankeer | 01/05/2015

LAURENT, que dire, super quel travail de patience et d'intelligence (glissière de super U), formidable travail et de trouvaille. Un grand merci de cette rubrique ainsi que des studios Universants de Cognac Jarnages.:

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau