Voyages comparés en TER, entre Allemagne, Belgique, France et Luxembourg

Voyages comparés en TER NV

La  mobilité, une affaire pour tous, un profit de certains ?

 OU

Voyages comparés en TER entre Allemagne,Belgique,France et Luxembourg !


 Quel luxe en Europe de pouvoir se déplacer librement de ville en région, de peuple en nation, de montagnes en vallées.
Mais cette mobilité qui a un coût, n'est pas la même partout.
Il existe des pays où le défi est relevé de jour comme de nuit, et parfois même,souvent, là où le PIB n'est pas le plus élevé.
Je rentre d'un voyage en Allemagne.
 Il existe à la DB un billet régional au prix de 40 euros la semaine (valable pour deux personnes) et de 38 euros le week-end (valable pour... 5 personnes), et qui permet de voyager durant 16 heures non-stop.
De Trêves à Berlin, enchaînement de 8 trains (voir la feuille de voyage), connexions au travers des différents Länder par les express régionaux,
avec des  horaires de changement dans les gares de croisement avec 8 minutes de battement.
En parfait usager occasionnel de la SNCB, nous nous sommes dit qu'à la première correspondance, nous resterions à quai. 
Sur les 17 changements aller retour; 25 heures de voyage au total: 2 minutes de retard sur le parcours retour Hamm Westphalie Cologne, rattrapé par notre conducteur en gare de Wuppertal, la ville du plus vieux monorail au monde le SCHWEBEBAHN datant de 1901.

         

Stendal

Berlin

         

         

Mausolée du peuple juif

         

Porte de Brandebourg

         

Reichstag et environs

         

Friedrichstrasse

         

         
Un voyage sans stress où la ponctualité, la convivialité mais aussi la précision de la mécanique DB est impressionnante.

Hamm Westfalie

          

Hanovre

         

Wolfsburg : ville Volkswagen

 Quelles différences enter la DB et la CFL d'une part et la SNCB et la SNCF d'autre part!



Trèves

 

Je me souviens de l'état des voies sur le réseau transversal français, par exemple l'axe Bordeaux - Lyon : une honte, où l'état de la voie traversée par le Cévenol ralentit sur ordre de RFF à 60km /H sur certains tronçons tant la ligne est laissée au « mont de pitié », tant la piété des élus locaux qui la défendent est méprisée par Paris.
Pour la SNCB, la dernière fois que j'ai tenté de me rendre d'Arlon à la bourse aux collectionneurs du Woluwe Shopping Center, le panto d'une 13 est tombé en détresse tellement il en perdait le fil conducteur de toute son électrotechnique, en gare de Hoeilaart à moins de 20 kilomètres de Bruxelles.
Après des allers détours par Ottignies, Wavre et autres Leuven (à bord des personnes se rendaient à l'aéroport de Zaventem), je suis arrivé en gare de Bruxelles Nord à 11h15 au lieu de 9h20, sans possibilité de rejoindre Bruxelles Schuman (ma destination originelle) parce que tous les trains dans cette direction étaient annulés.

Moments choisis :

L'organisation de l'accompagnateur à bord fut désastreuse.
Plutôt que d'user ou d'abuser du micro pour donner de l'information collective aux voyageurs sous sa responsabilité, c'est parce que j'ai suivi le flot des voyageurs désœuvrés (qui avaient l'air d'ailleurs non étonnés et habitués de cette situation) que j'ai compris ce que l'on attendait de moi.
Venant de Bruxelles à contre sens, une rame à destination de Dinant nous a ramené à Ottignies que nous avions quitté 3/4 d'heure plus tôt.

A Ottignies nous attendaient 3 rames triples AM 96. Devinez ? 
La rame complète de M6, fut entassée dans la première rame déjà occupée par d'autres voyageurs, les deux autres rames restant à quai !
Ensuite toujours sans informations officielles, le train démarra chargé avec son bétail entassé vers ... Leuven. 
Je présume que la SNCB est incapable de gérer une voie unique à contre sens pendant une période donnée, et ou que, pour dégager une rame en détresse,
elle a besoin de deux voies de corridor pour effectuer l'évacuation de la dite rame.
 

Lorsqu'un jour, à une table, j'ai eu le culot très gentiment de dire à MR Jadot Michel (à l'époque directeur voyageur SNCB ) que ma belle-fille qui faisait régulièrement le trajet Louvain la neuve / Arlon, se plaignait des retards perpétuels, ce dernier a préféré me toiser et quitter la table plutôt que d'essayer de lui apporter une réponse.
Tant que l'on continuera à mépriser l'usager, le citoyen au profit de contrat de plan obscur, dont on constate l'inefficacité et les gouffres financiers, nous continuerons à prendre nos égoïstes bagnoles.
Tant qu'une politique tarifaire volontariste Européenne, équitable et démocratique ne verra pas le jour, nous continuerons à prendre nos crasseuses bagnoles très consommatrices.

Les ARH ont mis 20 ans pour reconstruire 4 points d'arrêts, combien de temps vont mettre les comités citoyens pour que le TGV, l'ICE et  les THALYS soient moins chers que Raynair?
Quelle honte pour des services publics que d'être plus chers qu'un petit magouilleur Irlandais, opportuniste et esclavagiste de son personnel !

DB : Aller Trèves/Berlin :

           

Bielefeld Nohab Strabag (voir Roco)

Ma réflexion n'a pour but que d'alimenter le débat.
Je ne suis ni décideur, ni ingénieur, je constate qu'en Allemagne, au Luxembourg, je me déplace nuit et jour dans une qualité et un confort très correct, et ce et y compris dans des zones rurales où l'on a su tirer parti du concept vélo rail pour le plus grand plaisir des familles et des sportifs de tous niveaux.
Pourquoi l'Allemagne et le Luxembourg réussissent-ils mieux que d'autres, les réseaux en étoile sont-ils des freins à l'expansion, le réseau inter régional est-il plus intelligent .

Comme des modélistes ébahis c'est bien beau d'avoir des locos flambants neuves, de changer tout le temps de matériel.
En modélisme, cela coûte déjà un pont, dans la réalité les rutilantes HLE 13, 18, les AR 41 diesels qui ne tiendront pas 30 ans et qui roulent sous caténaire, sont en panne dès -10 degrés.
La plupart des locos qui m'ont emmené à BERLIN et retour étaient des BR 110 conçues en ... 1952 et tractant jour et nuit en ... 2011.


 

Texte et photos : Christian VANKEER

Marquage et dimensionnement des photos, mise en page : Nicole POURRIERES


Commentaires (1)

Roald Wyckmans
  • 1. Roald Wyckmans | 25/12/2011

Hello Christian,
outre qu'il doit nous renforcer dans la conviction qu'il y a moyen de faire mieux, ton message est une invitation à voyager plus souvent dans les pays proches, et à le faire par le rail en toute confiance !
Et qui sait bientôt pourrions-nous envisager de rouvrir le tronçon et ses 4 points d'arrêt également le WE ? Et ainsi pouvoir démarrer de Virton ou Halanzy ?
Meilleurs voeux à tous.
RW

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau