La gare de Villefort

La gare de Villefort NV

Je tiens à remercier ici les Agents Titulaires de la gare de Villefort pour leur accueil et leur gentillesse .
Sans leur accord préalable les photos que vous allez découvrir n'auraient pas été possibles .
Villefort est située aux confins du Gard et de la Lozère et au recensement de 2006 comptait 636 âmes . L'altitude et le blason sont gravés dans la pierre de la gare coté quai.
Pour les héraldistes le blasonnement de Villefort est :
d'azur au huchet contourné d'argent,
lié et enguiché de gueules, accompagné de trois molettes d'or

Au sujet de Villefort Wikipédia écrit :
La commune est desservie par le rail sur la ligne SNCF Nîmes  Clermont Ferrand où passait notamment le célèbre «Cévenol» , supprimé en décembre 2007.
La ville n'est plus joignable depuis Paris qu'avec une correspondance à Clermont-Ferrand.
Elle reste toutefois directement reliée à Marseille (un train journalier),Nîmes, Clermont-Ferrand  Alès et Mende , même si les temps de parcours sont de moins en moins compétitifs au fil des ralentissements successifs liés au mauvais état de la voie.
De nouvelles limitations ont conduit ces derniers mois à un allongement du temps de parcours depuis Clermont allant jusqu'à 50 minutes.
La gare est un bâtiment important avec une aile. Il existe d'autres bâtiments : une remise pour la draisine de l'Equipement et un long bâtiment de service sur le quai non attenant à la gare.

         

Bien que n'ayant pas un trafic important la gare de Villefort perdure car elle sert de base de travaux pour l'Equipement d'où la présence de la draisine.

         

La vapeur a laissé des traces : le château d'eau et une très jolie grue à eau du type à fût cannelé. déplacée pour conservation comme monument à la gloire de la vapeur. A propos de monument celui-ci à été érigé à la mémoire des Cheminots de la ligne des Cévennes et de son instigateur Paulin TALABOT.

         

Autre vestige de l'activité passée la grue de quai. Cette grue à été construite par MAGNARD & Cie à FOURCHAMBAULT .
Elle porte le n° 15609 et date de 1901. Nous allons détailler cette grue :l'embase, la flèche et le crochet, le mécanisme,    vous distinguez en bas à droite du mécanisme le frein , au centre le crabot permettant de ne travailler qu'avec la partie gauche du mécanisme   ( vraisemblablement sans charge au crochet )    Détail du crabot, Détail de la commande du frein. Remarquez le poids pour que le frein soit toujours en action, la manoeuvre du levier supprime plus ou moins le frein,  les diverses plaques signalétiques : force maxi, les précautions d'emploi... si la grue vient de la Nièvre la plaque vient du Jura. la grue est implantée à l'angle du quai et d'un accès pour camions. Cet accès devait peut être aussi servir pour se mettre "à cul"d'un couvert ou de tout autre wagon.

         

         

         

         

Le poste d'aiguillage et de commande des signaux même s'il est ancien est toujours en activité .
Il commande les aiguilles et les signaux de sortie avec des commandes filaires.
Le plan des voies coté Nîmes et coté Clermont-Ferrand.

         

Les voies et le sémaphore coté Nîmes. le téléobjectif apporte une importante déformation des objets .Voici l'ensemble des leviers et relais. On note les signaux d'arrêt à main.

         

         

         

Si je vous ai présenté des choses anciennes il n'en demeure pas moins que les trains sont modernes

         


Texte et photos : Bernard POULAIN

Mise en page : Nicole POURRIERES

 

 

 

Commentaires (1)

laurent
  • 1. laurent | 12/04/2015

On dirait bien que le château d'eau et la grue ont été copiés par Jouef ...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau