Les Gorges de l'Allier par Christian VANKEER

Les gorges de l' Allier NV

Les eaux tumultueuses de la rivière Allier, en traçant leur route entre les plateaux basaltiques du Velay Volcanique et ceux granitiques de la Margeride, ont façonnées
 un site naturel d'exception : les Gorges de l'Allier.
La rivière Allier prend sa source dans les montagnes cévenoles, au Moure de la Gardille à 1503 mètres d'altitude. Elle quitte rapidement la Lozère pour pénétrer en Haute-Loire, au sud de l'Auvergne. Paradis des vacances actives : c'est aussi une terre riche d'un patrimoine préservé et valorisé : villages pittoresques, églises romanes, train touristique qui saura séduire.

La rivière Allier forme une véritable frontière naturelle entre le granite de la Margeride et les coulées basaltiques du Velay Volcanique,
offrant ainsi des paysages aussi grandioses que variés.

La ligne de chemin de fer passe par quelques-uns des plus beaux et des plus spectaculaires paysages de la rivière.
Les possibilités photographiques  sont légion.

Il existe de nombreux tunnels et dans la gorge, seulement trois stations,à Monistrol, Pont d'Allyras et Chapeauroux, la plus haute station sur la ligne.
Comment la ligne est venue à être construite ?

Il a fallu surmonter des difficultés techniques telles que les tunnels à percer, de nombreux viaducs à construire, ponts et galeries spectaculaires et en plus d'établir un nouveau village tout cela est une histoire fascinante.

Une ou deux dessertes chaque jour par des trains (Corail et TER), un train touristique en saison va de Langeac à Langogne et retour.

Il s'agit d'un trajet des plus spectaculaire.

Evasion garantie dans ce train qui ne ménage pas ses efforts pour offrir le magnifique spectacle d’une nature restée sauvage, de Langeac (région du Puy) à Langogne (département de la Lozère) pour traverser toutes les gorges.

Sur 1h45 de trajet, il lui faut traverser pas moins de 53 tunnels, affronter des pentes et des courbes difficiles.
Une occasion unique de pénétrer dans les gorges de l’Allier, là où ne passe aucune route.

A bord de cette ligne qui fut édifiée voici 150 ans, vous découvrirez des paysages façonnés par l’eau et les volcans d’Auvergne, avant d’atteindre la Lozère et ses champs, une succession d’ouvrages réalisés par l’homme au XIXe siècle et un environnement naturel où le saumon est roi.
 Alors que le maintien de la ligne régulière du Cévenol reste sujet à de nombreuses interrogations et reste un combat permanent pour ses défenseurs,
régulièrement relaté dans les colonnes de Midi Libre, le succès du train touristique entre Langeac et Langogne est une réussite.
Chacun a la possibilité de partir de Chapeauroux à 11 h 45, arrivée à Langeac à 13 h 16, puis départ de Langeac à 18 h 30 (ou 18 h 45 dimanche et jours fériés),
retour à 20 heures à Chapeauroux.
Le train circule les mercredis et jeudis jusqu'au 23 septembre (sauf le 15 et le 16 septembre), les mardis 3, 10 et 17 août et les dimanches 25 juillet, 15 août et 12 septembre.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         


 

Photos : Christian VANKEER
Texte et mise en page : Nicole POURRIERES

Commentaires (5)

TARDIEU Jean-François
  • 1. TARDIEU Jean-François | 10/09/2010

Exellent reportage. Je connais bien la ligne et en plein été avec la végetation, il n'est pas du tout facile de photographier. Heureusement le train touristique fait des arrets, mais bravo tout de même!

VINCENT Robert
  • 2. VINCENT Robert | 26/08/2010

De belles photographies d'une ligne qu'il m'arrivait d'emprunter à la fin des années 50 pour me rendre de Brioude au Chapeauroux ou à Langogne afin de parir en vacances chez mes grands parents à Landos

TARDIEU  Jean-François
  • 3. TARDIEU Jean-François | 22/08/2010

Bravo! Excellent reportage.Je connais bien la ligne et je reconnais bien les sites. Ce n'est pas embelli, c'est réellement comme ça. Et l'automne avec ses couleurs vieil or et son soleil blafard, que c'est beau! Le train du Val d'Allier met bien tous cela en valeur, mais que l'été et c'est déjà bien car les circulations ne sont pas toujours faciles à obtenir auprès de la SNCF.Heureusement une association est là pour veiller au grain et dès le moindre indice, elle intervient.Si vous aimez le train, n'hésitez pas c'est vraiement une des plus belles ligne de France pour ne pas dire la plus belle! Pourquoi ne l'a t on pas encore classée au patrimoine mondial de l'UNESCO? Avec 109 tunnels ou galeries couvertes, 48 viaducs et ponts,sans compter tous ces murs de soutennement!
Elle le mériterait et sur les 10 critères retenus pour ce classement je pense qu'elle aurait largement la moyenne, mais y a t il la volonté politique? Enfin! Encore bravo et merci pour cet hommage.

Bernard
  • 4. Bernard | 20/08/2010

Bonjour,

Superbe reportage.
Cela donne envie d'y all(i)er.
Je suis surpris apr le mélange de voies trés modernes avec traverses bi-blocs et de l'état de certaines voies en gare où les traverses de bois semblent immortels.

Félicitations !

Philippe
  • 5. Philippe | 20/08/2010

C'est vraiment beau. Ca donne envie d'inscrire cette destination pour les prochaines vacances découverte.
Merci pour cet excellent reportage photos.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau